Emballages personnalisés : techniques de décoration

Avril 2018

 

7 techniques de décoration utilisées par nos partenaires

Vous souhaitez personnaliser un pot ou un flacon, un seau ou un fût, un  jerrican ou un bidon, un bouchon ou un couvercle... voici 7 techniques de décoration utilisées par nos partenaires : la sérigraphie, l’offset, l’IML, la tampographie, le manchonnage, le marquage à chaud, l’embossage.

=> SÉRIGRAPHIE 

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> pots et flacons cylindriques (PEHD, PET ou verre)
=> béchers
=> couvercles plastique ou aluminium
=> fûts tôle


La sérigraphie est un procédé d’imprimerie qui utilise la technique des pochoirs. Le mot sérigraphie vient du grec (graphein = écriture) et du latin Soie (sericum = soie) car les pochoirs utilisés sont des écrans de soie.

Cette technique peut être mise en oeuvre sur tous supports plats ou en 3D de forme régulière. Il convient à des productions de moyennes et grandes quantités pour des fichiers n’excédant pas 6 couleurs.

L’inconvénient  de ce procédé est qu’il ne permet pas d’imprimer des détails trop fins.

Pourquoi choisir  la sérigraphie ? C'est un procédé qui dépose une couche épaisse d’encre ce qui a pour effet :

  • d’obtenir des couleurs intenses
  • d’avoir un décor qui résiste bien dans le temps
  • de créer une impression de relief

Attention :

=> Pour les pots et flacons verre, la présence d’un traitement de surface peut empêcher la tenue des encres.
=> Pour les fûts tôle imprimés par sérigraphie, on est limité à 1 couleur.

=> IMPRESSION OFFSET 

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> fûts tôle et capsules d'inviolabilité métal
=> emballages fer blanc
(seaux, touques, bidons et boîtes)
 


Dans la technique d’impression offset le décor à imprimer est d’abord gravé sur une plaque métallique (épreuve) qui va être encrée, le décor est ensuite reporté (offset en anglais) de la plaque au support à imprimer au moyen d’un rouleau en caoutchouc (blanchet).

 

Pourquoi choisir l’impression offset ?

Pour les emballages métal, ce procédé est préféré à la sérigraphie car il permet d’obtenir une meilleure qualité d’impression. Mais le coût est un peu plus élevé et n’est donc intéressant que sur de grandes séries.

Recommandation :

Si vous souhaitez créer un décor en  couleur, nous vous recommandons pour plus de simplicité et un coût moins élevé, d’opter pour la quadri (CMJN) plutôt que l’utilisation des couleurs Pantone®.

=> IML 

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> pots clip
=> seaux plastique
=> gobelets, cuillères doseuses


 

IML signifie « In Mould Labelling » (dépose d'étiquette dans le moule).

Cette technique consiste à placer une étiquette pré-imprimée en polypropylène (PP) dans le moule. Quand le plastique est injecté dans le moule, celui-ci fusionne avec l'étiquette pour former un tout : le décor devient  alors partie intégrante du produit.

Pourquoi choisir  l’IML?

  • Fabrication du produit et personnalisation en une seule et même étape = gain de temps + pas de manipulations ultérieures
  • Qualité d’impression exceptionnelle
  • Excellente tenue dans le temps : décor inaltérable

=> Tampographie

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> bouchons et couvercles
=> capsules inviolabilité fûts
(plastique ou métal)
=> palettes plastique
=> flacons PE de forme irrégulière

 


 

La tampographie est un procédé d’imprimerie qui utilise le système des tampons.

Le décor à imprimer est tout d’abord gravé pour obtenir une empreinte.

Cette empreinte (appelée cliché) est ensuite encrée, puis un tampon en silicone vient prélever l’encre pour l’appliquer  par pression sur la pièce à imprimer.

Pourquoi choisir  la tampographie ?

  • ce procédé permet de décorer tous types de formes y compris irrégulières
  • la souplesse du tampon peut permettre l'impression sur des surfaces finement texturées

A noter : Ce procédé est généralement plus lent que la sérigraphie et est, chez nos partenaires,  limité en nombre de couleurs, généralement 1 ou 2.

=> Manchonnage (sleeve)

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> jerricans plastique
=> fûts plastique

 

 


 

Le manchon est un film plastique externe à l’emballage sur lequel  le décor est imprimé en flexographie ou en quadrichromie.

Le film est ensuite apposé sur l’emballage manuellement ou automatiquement.

Pourquoi choisir  le manchon ?

  • surface d’impression maximale
  • adaptable pour tous types de forme
  • effets décor haute qualité
  • résistance aux rayures et à l’eau
  • pas de décollement d'étiquette

  => Marquage à chaud

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> pots et flacons PEHD et PET
=> couvercles et bouchons plastique

 


 

Le marquage à chaud est une technique utilisée pour donner un aspect métallisé à un décor (logo, motif, texte...). 

Il s’agit d’appliquer un film, un ruban en PET sur lequel ont été déposées une fine couche d’aluminium coloré, une couche de vernis, une couche d’adhésif et un film pelable.

Le film est appliqué en frappe directe ou en déroulé sur le corps et/ou le bouchage à marquer.

Pourquoi choisir  le marquage à chaud ?

  • permet d’obtenir un aspect métal brillant (argent, or, cuivre, ou toute autre couleur...), satiné ou mat pour un rendu très qualitatif.
  • le décor présente une bonne résistance aux rayures.
  • pas de séchage : l'utilisation des pièces est immédiate

A noter : le film appliqué est fin  et ne permet donc pas de créer une impression de relief.

   => Embossage

Exemples de types de produits pour lesquels cette technique est proposée par nos fournisseurs

=> pots et flacons aluminium
=> couvercles et bouchons aluminium
=> opercules aluminium
=> bidons fer blanc (pour huiles alimentaires) 

 

 


 

Technique permettant de faire apparaître un marquage en creux ou en relief, par la presse d’un poinçon chaud sur le produit.

 

Cette technique peut être utilisée pour certains emballages ou accessoires plastique : dans ce cas, c’est le moule qui est embossé.

A noter : cette technique ne permet pas de reproduire des couleurs.  

Attention : pour les couvercles aluminium avec joint, le marquage en creux est à éviter, il faudra donc privilégier un décor en relief.

Les informations contenues dans cet article se réfèrent aux types d'emballages distribués par Fidel Fillaud
Reproduction totale ou partielle de cet article interdite sauf accord écrit de Fidel Fillaud ou mention de la source    

Projet d’emballage imprimé : les 5 étapes à suivre

Vous avez pour projet d’imprimer vos emballages ?

Pour obtenir le résultat souhaité, il faut suivre un processus rigoureux dans lequel vont intervenir :

Vous, le client : en charge de la création du décor à imprimer

Assisté d’un studio graphique ou d’une agence de communication

Le fabricant : en charge de l’impression du décor

Qui réalisera l’impression en interne ou qui peut sous-traiter

Nous, le fournisseur de l’emballage  :

Qui agit en tant qu'intermédiaire entre vous et le fabricant

ÉTAPE 1 : étudier la faisabilité du projet

Lorsque l'on a un projet d'article imprimé, il faut valider que celui-ci est techniquement réalisable et évaluer son coût. Donc, avant de vous lancer dans la création d'un décor, vous devez en premier lieu nous communiquer les éléments suivants:  

  • votre idée de décor avec éventuellement une ébauche
  • le nombre de couleurs à imprimer et leur type (quadri, tons directs)
  • la quantité d’articles à imprimer

Nous pourrons alors :

-nous assurer auprès du fabricant de la faisabilité du projet
-vous faire une offre de prix rédigée sur la base des informations transmises

Pour enclencher l’étape 2, vous devrez :

-valider l’offre de prix
-nous transmettre la commande correspondante

ÉTAPE 2 : créer un décor en accord avec les contraintes de fabrication

A réception de votre commande, nous vous transmettrons les spécifications techniques relatives à l’article à imprimer et à la technique d’impression utilisée :

  • le gabarit d’impression ou plan d’impression
  • le cahier des charges prépresse du fabricant (ensemble des règles à suivre)
  • les éventuelles contraintes supplémentaires (nb de couleur maxi, blanc de soutien, vernis, etc.).

Lors de la phase de création de votre décor, il est primordial :

-de vous conformer aux indications que vous avez fournies pour l’étude de faisabilité et le chiffrage du projet (notamment au niveau du nombre de couleurs)
-de suivre les directives fournies par le fabricant (ne vous lancez pas dans la création de votre décor avant d’avoir les spécifications techniques du fabricant).

ÉTAPE 3 : communiquer les sources

Une fois votre décor finalisé par vos graphistes, vous devrez nous communiquer le fichier source au format demandé (généralement au format .ai = fichier Adobe Illustrator vectorisé) ET une copie .jpg

Repréciser :

  • les polices utilisées
  • les codes couleurs (références Pantone ou CMJN)
  • le type de vernis souhaité si nécessaire (mat/brillant)
  • si présence d’un code barre, celui devra être présenté en 1 couleur foncée

Avant de nous communiquer ces informations, il est recommandé de :

-contrôler la mise en page et les visuels
-relire les textes, s’il y en a, pour repérer d’éventuelles coquilles
-vérifier que le nombre de couleurs correspond à votre demande initiale*

Grâce à la copie .jpg, nous pourrons également procéder à un contrôle préalable de votre décor avant envoi au fabricant.

*Si ce n’est pas le cas, les tarifs proposés ne pourront plus s’appliquer et la faisabilité du projet pourra être remise en cause.

ÉTAPE 4 : scruter le BAT

Sur la base de ces éléments, le  fabricant réalise une simulation (épreuve) de ce qui doit être imprimé.  Cette épreuve, appelée BAT (bon à tirer), est la dernière étape avant l’impression. C’est un document contractuel.

Cette épreuve vous sera soumise pour vérification de tous les éléments du décor :

  • la mise en page
  • les textes
  • les visuels
  • etc...

Votre accord sur ce document dégage la responsabilité du fabricant comme la notre. Si le décor n’est pas conforme à vos attentes, vous devez donc transmettre par écrit vos demandes de modifications pour corrections.

ÉTAPE 5 : passer à la phase finale

Une fois le BAT conforme, vous devez nous le retourner daté, signé, tamponné et avec la mention « Bon pour accord ».

Nous le transmettrons alors au fabricant pour la phase finale : l’impression de vos emballages !

C’est là que votre commande devient effective chez le fabricant. Le délai de livraison ne court qu’à partir de ce moment.

A noter : il est fréquent que les contraintes et aléas de production d’emballages ou accessoires imprimés entraînent des écarts (généralement + ou – 10%) entre la quantité initialement commandée et celle effectivement produite.

 

Les informations contenues dans cet article se réfèrent aux types d'emballages distribués par Fidel Fillaud.
Remerciements à nos partenaires (Avez, Ballerstaedt, Decomatic, EPOCA, PET Power, Pirlo, Spectra Packaging, STI Plastics, Tri-Sure) pour l'utilisation des photos.
  
Reproduction totale ou partielle de cet article interdite sauf accord écrit de Fidel Fillaud ou mention de la source.


Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Viadéo !